Dettighofen (TG)

Ancienne comm. locale (Ortsgemeinde) TG, comm. de Pfyn, distr. de Steckborn, sur le Seerücken, entre Frauenfeld et Steckborn. De 1803 à 1998, D. fut une commune locale de la municipalité de Pfyn, comprenant aussi Burg, Hirzensprung, Lochmüli et une partie de Rüti. 139 hab. en 1710, 187 en 1850, 167 en 1900, 186 en 1950, 272 en 1990. A l'est du village se trouvait un château fort, siège (et berceau?) des Tettikofen, ministériaux de l'évêque de Constance attestés dès 1243. Au Moyen Age, D. était sans doute lié à la seigneurie de Pfyn, acquise en 1486/1488 par Jakob Mötteli vom Rappenstein, qui en transféra le siège à Pfyn et laissa le château à l'abandon. Avec la seigneurie de Burg, haute juridiction relevant directement du bailli des Confédérés, D. revint en 1707 aux Reding, chanceliers de Thurgovie. Au spirituel, D. relevait de Pfyn. L'agriculture (arboriculture) domina longtemps, mais en 1990 le secteur secondaire offrait plus de la moitié des emplois dans une commune devenue de plus en plus résidentielle.


Bibliographie
– J.R. Rahn, Die mittelalterlichen Architektur- und Kunstdenkmäler des Kantons Thurgau, 1899, 384-385
– H.-U. von Ruepprecht, «Die Herren von Dettighofen (Tettikoven)», in Zeitschrift für Württembergische Landesgeschichte, 40, 1981, 284-296
– B. Giger, «Gerichtsherren, Gerichtsherrschaften, Gerichtsherrenstand im Thurgau vom Ausgang des Spätmittelalters bis in die frühe Neuzeit», in ThBeitr., 130, 1993, 110-112

Auteur(e): Gregor Spuhler / PM