04/12/2006 | communication | PDF | imprimer

Hüttwilen

Comm. TG, distr. de Steckborn. Cette commune a été constituée en 1997 à partir de l'ancienne municipalité (Munizipalgemeinde) de H. Celle-ci comprenait jusqu'en 1996 les anciennes communes locales (Ortsgemeinden) de H. (avec Kalchrain), Nussbaumen et Uerschhausen, qui furent détachées de la municipalité d'Eschenz en 1851. H. est sise dans la vallée du Seebach entre Frauenfeld et Diessenhofen. 1255 Hutewiler. Commune: 1398 hab. en 2000. Ancienne municipalité de H.: 1143 hab. en 1850, 1054 en 1900, 1084 en 1950, 1330 en 1990. Ancienne commune locale de H.: 529 hab. en 1850, 568 en 1900, 588 en 1950, 775 en 1990. Des vestiges révèlent un peuplement de la vallée du Seebach à dater du Mésolithique. Les ruines de la villa de Stutheien, mises partiellement au jour en 1928, attestent une colonisation romaine. H. passa, en 1466, à la chartreuse d'Ittingen. Le couvent détint une grande partie de la basse justice sur le village jusqu'en 1798. La paroisse de H. était étroitement liée à la seigneurie. En 1466, le droit de collation passa à Ittingen. Le village adopta la Réforme en 1529, mais le couvent réussit à réintroduire la messe en 1551. L'église fut utilisée par les deux confessions jusqu'en 1961. Un nouveau temple protestant fut construit en 1962 et une église catholique en 1964. Uesslingen est une annexe de la paroisse protestante de H. depuis 1551. A l'agriculture, à la viticulture et à l'arboriculture s'ajoutèrent, vers la fin du XIXe s., la production laitière et l'élevage. La broderie à la main était pratiquée vers 1900; la tourbière fut exploitée jusqu'au XXe s. La correction du Seebach fut réalisée entre 1857 et 1862 et les travaux d'amélioration foncière de 1943 à 1949. Principale source de revenus, l'agriculture perdit de son importance à partir de 1960, faisant progressivement place à des exploitations industrielles. En 2005, le premier employeur était Nüssli SA, constructeur de tribunes et d'échafaudages (130 collaborateurs à H., 250 dans le monde). L'espace naturel et culturel de la vallée du Seebach ayant été placé sous protection en 1966, la fondation Seebachtal s'est vouée, dès 1994, à entretenir, voire à rétablir le paysage d'origine.


Bibliographie
– K. Roth-Rubi, Die Villa von Stutheien, Hüttwilen TG, 1986
– A. Hasenfratz, Das Seebachtal, 1998
MAH TG, 6, 2001, 132-193

Auteur(e): Verena Rothenbühler / AN