Langenstein, von

Famille noble de Haute-Argovie éteinte au XIIIe s. et portant le nom du château de L. (commune de Melchnau). D'anciens liens de parenté avec les barons de Grünenberg sont probables en raison de la proximité des châteaux de L. et de Grünenberg (formant avec celui de Schnabelburg une triple forteresse) et de l'héritage des L. La famille s'allia avec les barons de Balm, de même qu'avec les seigneurs de Kapfenberg. Leurs alleux se situaient essentiellement dans la vallée du Rot et de la Langeten. Les dépendances de l'église privée de Kleinroth (dans l'ancienne commune d'Untersteckholz, commune de Langenthal) et d'autres biens permirent aux frères Ulrich, Werner et Lütold de fonder un couvent cistercien entre 1191 et 1194. Celui-ci fut transféré à Saint-Urbain après 1194. Werner et Lütold entrèrent alors dans l'ordre cistercien. Dernier représentant laïque de la famille, Ulrich mourut avant 1212.


Bibliographie
GHS, 1, 278-289 (avec généal.)
– J. Schmid, Geschichte der Cisterzienser-Abtei St. Urban, 1930, surtout 13-19, 30-31
HS, III/3, 376-379, 390

Auteur(e): Franziska Hälg-Steffen / WW