No 11

Erlach, Jean Louis d'

naissance 30.10.1595 à Berne, décès 26.1.1650 à Brisach (Bade), sépulture à Schinznach-Dorf., prot., bourgeois de Berne. Fils de Rudolf, bailli de Morges et colonel, et de Katharina von Mülinen. ∞ 1627 Margaretha von E., fille d'Ulrich. Formation à Genève (1608-1611), page à la cour du prince Christian d'Anhalt-Bernburg (1611-1616). Lors de la guerre de Trente Ans, E. fut officier au service d'Anhalt, de Brandebourg et de Brunswick (1618-1625), fait prisonnier en 1620 et plusieurs fois blessé; il participa à la campagne de Pologne du roi Gustave II Adolphe de Suède comme colonel et quartier-maître général (1625). De retour à Berne, il entra au Grand Conseil en 1627 et au Petit Conseil en 1629. Auteur de la réforme de l'armée bernoise de 1628, il conçut le premier Défensional fédéral en 1629 et prit part la même année au siège de Casale au Piémont avec son régiment au service de la France. Il fut en 1632, puis dès 1635, au service du duc Bernard de Saxe-Weimar; dans l'intervalle, en 1633, il avait commandé en chef les troupes bernoises en Argovie et acquis la seigneurie et le château fort de Kasteln, qu'il fit reconstruire. En 1638, il organisa, comme chef d'état-major du duc de Saxe-Weimar, la campagne de 1638 sur le Rhin, avec la conquête de Laufenburg, Rheinfelden et de la place forte habsbourgeoise de Brisach. Gouverneur français de Brisach, lieutenant-général en 1647, il participa à la campagne de Flandres en 1648 et devint commandant de l'armée française dans le Saint Empire en 1649. Durant le congrès de Westphalie, bien informé de la situation en Alsace, il soutint les ambassadeurs français dans les pourparlers sur cette province et poussa à l'annexion des quatre "villes forestières" (Rheinfelden, Säckingen, Laufenburg, Waldshut).


Fonds d'archives
– Fonds, BBB
Bibliographie
Dict. de biogr. française, 12, 1970, 1379-1380
– H.U. von Erlach, 800 Jahre Berner von Erlach, 1989, 245-286

Auteur(e): Marco Jorio / AN