14/10/2004 | communication | PDF | imprimer

Braunau

Comm. TG, distr. de Münchwilen, très étendue, comprenant B., Beckingen, Hittingen, Oberhausen et 17 autres hameaux. Jusqu'en 1998, commune locale (Ortsgemeinde) dans la municipalité de Tobel. 762 (?) Pramacunauia. 687 hab. en 1850, 550 en 1900, 487 en 1910, 603 en 1941, 540 en 1950, 459 en 1980, 661 en 2000. Après 762, la plupart des terres autour de B. dépendent du couvent de Saint-Gall; dès 1228, elles passèrent progressivement, droits de juridiction compris, des Toggenbourg et de leurs vassaux de Heitnau, à la commanderie de Saint-Jean de Tobel, qui les tint jusqu'en 1798. A l'origine, B. faisait partie de la paroisse d'Affeltrangen, mais la chapelle Saint-Michel appartenait à la paroisse de Märwil avant 1228 déjà. La Réforme fut introduite en 1529. Dès lors, les catholiques se rattachèrent à Tobel (chapelle à B.) et les réformés à Märwil, dont ils se sépareront en 1810, après avoir construit une église à B. en 1806-1807. En 1861 se créera une paroisse avec droit d'élection du pasteur. Le coutumier de 1519 régissait la vie quotidienne. Les gens de B. vivaient de la céréaliculture, en assolement triennal; dès le milieu du XIXe s., ils s'adonnèrent à l'élevage, à la production laitière et fromagère et à l'arboriculture. Au début du XIXe s., ils tissèrent aussi le coton et le lin à domicile. Une entreprise de construction en bois (scierie et menuiserie) existe depuis 1895 environ.


Bibliographie
MAH TG, 2, 1955, 39-45
– H. Bühler, «Aus der Geschichte der Kapelle [Braunau]», in Thurgauer Zeitung, 21.1.1967
– H. Bühler, Geschichte der Johanniterkomturei Tobel, 1986
– Meyer, Kirchgem., 120

Auteur(e): André Salathé / UG