11/05/2012 | communication | PDF | imprimer | 

Rickenbach (TG)

Comm. TG, distr. de Münchwilen. Entre 1803 et 1997, l'ancienne commune locale (Ortsgemeinde) de R., au sud de Wil (SG), forma avec Wilen (TG) la municipalité (Munizipalgemeinde) de R. 754 Richinbach. Commune: 2426 hab. en 2000. Ancienne municipalité: 756 hab. en 1850, 921 en 1900, 1485 en 1950, 3992 en 1990. Ancienne commune locale: 464 hab. en 1850, 542 en 1900, 845 en 1950, 2490 en 1990. L'abbaye de Saint-Gall était déjà possessionnée à R. au VIIIe s. En 1471, elle racheta la basse justice sur R. à Balthasar von Hohenlandenberg qui la tenait en gage. De 1483 à 1798, R. fut une juridiction du bailliage de Wil, dont relevaient également Wilen et, depuis 1506, Busswil. Les sentences criminelles étaient prononcées par le bailli de Thurgovie. En outre, le tribunal libre (Freigericht) de Thurlinden, dont dépendaient les paysans libres de la région, siégeait à R. L'église de R., dont le patronage appartenait en 838 à l'abbaye de Saint-Gall, fut de 1350 à 1422 une filiale de Kirchberg. R. adopta passagèrement la Réforme de 1529 à 1531. L'actuelle église Sainte-Vérène fut reconstruite en 1644. Dès le XIXe s., après l'abandon de l'assolement triennal, R. pratiqua de plus en plus l'élevage et l'industrie laitière (fromagerie). De 1919 à 2000, le moulin (cité au XIIIe s.) fut une minoterie industrielle (moulins Eberle). La fonderie de cloches Eschmann a subsisté jusqu'en 1973. Entre 1960 et 1990, avec la construction de l'autoroute A1 et le développement de Wil, la population de R. a doublé.


Bibliographie
MAH TG, 2, 1955, 290-299
– P. Robinson, Die Fürstabtei St. Gallen und ihr Territorium, 1995, 106-109

Auteur(e): Erich Trösch / FP