23/02/2010 | communication | PDF | imprimer | 

Münchwilen (TG)

Comm. TG, distr. de M. La commune, située au nord-ouest de Wil (SG) dans la vallée de la Murg, comprend Oberhofen bei Münchwilen, Sankt Margarethen, ainsi que les hameaux de Freudenberg, Holzmannshaus (Hofen-Holzmannshaus), Mezikon, Mörikon, Pfannenstil et Sedel. De 1803 à 1950, M. fut une commune locale (Ortsgemeinde) de la municipalité (Munizipalgemeinde) de Sirnach. Après douze ans de démarche (1812-1824), M. fusionna avec la commune de Mezikon. Les communes locales de M., Oberhofen et Sankt Margarethen se réunirent en une Einheitsgemeinde, en dépit de la résistance des autres communes locales faisant partie de Sirnach. 1160 Munchiwillar. Commune actuelle: 2540 hab. en 1950, 4553 en 2000. Ancienne commune locale: 400 hab. en 1850, 585 en 1900, 1046 en 1941.

L'abbaye de Saint-Gall est attestée comme ayant des biens à M. en 1160 et 1170. M. fit partie, de la fin du XVe s. à 1798, de la haute juridiction de Tuttwilerberg, où le bailli de Thurgovie (ou son lieutenant à Hofen) exerçait la haute et la basse justice. Au spirituel, M. releva de la paroisse de Sirnach, passée à la Réforme, puis paritaire; la paroisse protestante de M.-Eschlikon (y compris Oberhofen, Sankt Margarethen et Wallenwil) fut érigée en 1935 et le temple construit en 1937; l'église catholique actuelle date de 1968. L'énergie hydraulique de la Murg (moulin mentionné en 1601), le pont menant à Oberhofen, construit en 1774, et l'agrandissement de la route Wil-Winterthour en 1785 permirent le développement de l'artisanat, de l'hôtellerie et de l'industrie. Une filature de coton créée en 1817 donna naissance au tissage de coton Heitz, avec succursale à Sankt Margarethen, et à la filature Zellweger. En 1866, l'entreprise Wäffler-Egli faisait travailler 5228 broches et J. Heitz & Cie occupait un millier de tisserands à domicile. En 1871, le centre industriel régional de M. devint chef-lieu de district à la place de Tobel. L'ouverture de la ligne ferroviaire Frauenfeld-Wil en 1887 favorisa vraisemblablement le vif essor des années 1900. L'artisanat et l'industrie sont établis au centre de la localité, tels JohnsonDiversey, fabricant de produits de nettoyage, lointain successeur de la vinaigrerie Sutter créée en 1858, Swisstulle AG (Schweizerische Gesellschaft für Tüllindustrie de 1913 à 2002) et Huco AG, fondée en 1927, fabrique de luminaires et d'articles métalliques. M. est reliée à l'autoroute A1 depuis 1969.


Bibliographie
– H. Greuter, Entstehung der evangelischen Kirchgemeinde Münchwilen und Baugeschichte der Kirchen in Münchwilen und Eschlikon, 1938
– K. Tuchschmid, «Von der Gemeinde Mezikon», in Hinterthurgauer Heimatblätter, 1954, no 75, 297-299; no 76, 302-304
MAH TG, 1955, 267-277
150 Jahre Schulgemeinde Münchwilen, 1991
– V. Künzler, Geschichte der Einheitsgemeinde Münchwilen und der früheren Ortsgemeinden St. Margarethen, Mezikon, Oberhofen, Holzmannshaus, Münchwilen, 1999

Auteur(e): Gregor Spuhler / AN