Strassberg, de

Famille de barons, qui prit le nom du château disparu de S. près de Büren an der Aare et qui s'éteignit vers 1200. Seul Ulrich, membre de l'entourage du duc Berthold IV de Zähringen, est mentionné vers 1181-1182 (Wodalrico de Strahberch). Les S. étaient étroitement apparentés aux barons de Granges, attestés au XIIe et au début du XIIIe s. Comme la mention d'Ulrich est en lien avec les comtes de Neuchâtel et que des alliances matrimoniales avaient été contractées entre ceux-ci et les barons de Granges, on peut supposer que les seigneurs de S. faisaient également partie de l'entourage des Neuchâtel qui possédaient d'ailleurs le château et la seigneurie de S. vers 1225. Une branche des Neuchâtel, issue d'Ulrich III par son fils Berthold Ier (décès1270), à laquelle appartiennent Othon ( -> 3), Louis ( -> 2), son frère, et Imier ( -> 1), dernier de cette lignée, hérita des droits et du nom des S.


Sources imprimées
FRB, , 1

Auteur(e): Franziska Hälg-Steffen / SR