• <b>Abraham de Crousaz</b><br>L'hôtel de ville de la Palud à Lausanne, photographie anonyme vers 1920 (Musée historique de Lausanne).

No 1

Crousaz, Abraham de

naissance 1629, décès 28.2.1710 à Lausanne, prot., de Chexbres. Seigneur de Saint-Georges. Fils de Georges IV, châtelain de la cour du "jadis" chapitre de Lausanne, et de noble Louise Loys. ∞ 1651 Elisabeth Françoise Mayor, fille de Louis, conseiller. C. devint maisonneur de Lausanne, sans qu'on connaisse sa formation, hormis le fait qu'il était "fort versé dans la mathématique et l'architecture" et qu'il possédait une collection de gravures, notamment d'architecture civile. Il s'occupa du contrôle des travaux municipaux et parfois même bernois (cures). Lieutenant baillival. Avec l'aide d'un peintre, il établit dès 1673 une carte du bailliage de Lausanne, gravée par Gabriel Leclerc en 1678. Ses réalisations sont mal connues; le seul bâtiment dont il est l'auteur avéré est l'hôtel de ville de la Palud à Lausanne, œuvre architecturale majeure du Pays de Vaud au XVIIe s. D'abord fondé sur des idées de son collègue Jean-Louis Loys de Marnand (décès 1673), le projet de reconstruction fut entièrement repris par C. à la mort de ce dernier et mené à bien en 1675. Cette œuvre de prestige témoigne de son originalité, intègre les connaissances livresques, les traditions régionales archaïsantes et les manières alémaniques. Ce jeu des ouvertures, se serrant à chaque niveau vers le milieu de la façade, offre un motif exceptionnel en architecture, proche de celui de la façade inachevée du palais Serlupi à Rome (1585), connue par la gravure de Giacomo della Porta. Colonel, C. prit part à la première bataille de Villmergen.

<b>Abraham de Crousaz</b><br>L'hôtel de ville de la Palud à Lausanne, photographie anonyme vers 1920 (Musée historique de Lausanne).<BR/>
L'hôtel de ville de la Palud à Lausanne, photographie anonyme vers 1920 (Musée historique de Lausanne).
(...)


Bibliographie
MAH VD, 1, 1965; 2, 1944; 3, 1979; 4, 1981
– M. Grandjean, L'hôtel de Ville de Lausanne et ses origines, 1974, 33-36
– M. Fontannaz, Les cures vaudoises, 1987

Auteur(e): Marcel Grandjean