12/06/2002 | communication | PDF | imprimer

Affeltrangen

Comm. TG, distr. de Münchwilen, créée en 1995 sur le même territoire que la municipalité (Munizipalgemeinde) d'A., supprimée à la fin de 1994, qui comprenait les communes locales (Ortsgemeinde) d'A., Buch bei Märwil, Märwilet Zezikon. La commune locale d'A., dans la haute vallée de la Lauche, comprenait le village paroissial d'A. (779 Affaltrawangas), Bollsteg, Isenegg, Kreuzegg, Nägelishub et Rüti. 1505 hab. en 1850, 1133 en 1900, 1484 en 1950, 1834 en 1990 (municipalité). 437 hab. en 1850, 406 en 1900, 518 en 1910, 467 en 1941, 671 en 1970, 773 en 1990 (commune locale). Le couvent de Saint-Gall entra en possession de terres à A. au VIIIe/IXe s. Dès 1228, ces terres passèrent les unes après les autres, directement ou par l'intermédiaire des comtes de Toggenbourg et de leurs ministériaux, à la commanderie de Tobel, à qui appartint toute la seigneurie d'A. de 1280 environ à 1798. Très tôt déjà, Lommis, Märwil et Tobel se détachèrent de l'église mère d'A., dédiée à saint Jean-Baptiste et saint Jean-l'Evangéliste. En 1275/1286, les comtes de Toggenbourg cédèrent le patronage à la commanderie, qui le conserva jusqu'en 1807. La Réforme fut introduite en 1529. Dès 1569, les catholiques relèvent de fait de Tobel tandis que les réformés de Tobel dépendent d'A., sans que les catholiques renoncent pour autant à l'église: à côté du culte, la messe y sera de nouveau célébrée, à partir de 1664 et jusqu'à la construction d'une chapelle catholique desservie par Tobel en 1934. Le coutumier date de 1467. La céréaliculture en assolement triennal, pratiquée jusque vers 1860, a fait place aux cultures mixtes (fromagerie en 1870). La viticulture a disparu vers 1900. La broderie à domicile se répandit entre 1870 et 1914. De 1898/1899 à 1973/1974, A. eut deux fabriques de broderies, puis de tricots, et dès 1961 une fabrique d'appareils à air comprimé. La réalisation du chemin de fer de la Thurgovie centrale (Mittel-Thurgau-Bahn) en 1911 n'entraîna aucun essor économique. La construction connut un fort développement dès 1960. En 1990, 56% des personnes actives travaillent à l'extérieur et 45% viennent de l'extérieur.


Bibliographie
Thurgauer Tagblatt, 20.3.1952
MAH TG, 2, 1955, 3-10
– H. Bühler, «Geschichte der Johanniterkomturei Tobel», in ThBeitr., 122, 1985, 5-312
– H. Matthey, Affeltrangen, 1991
– Meyer, Kirchgem., 94-95

Auteur(e): André Salathé / AS