17/09/2012 | communication | PDF | imprimer
No 3

Venetz, Ignace

L'édition imprimée de cet article comporte une image. Commandez le DHS chez notre éditeur.

baptême 28.3.1788 à Visperterminen,décès 20.4.1859 à Sion, cath., de Stalden (VS). Fils de Peter Ignaz, menuisier, ébéniste, meunier et boulanger, et d'Anna Maria Stoffel. ∞ 1813 Maria-Josepha Andenmatten, fille de Peter Josef, maître maçon. Collège de Brigue, apprentissage dans le corps français des ponts et chaussées. Ingénieur cantonal valaisan (1816-1837), adjoint à l'ingénieur cantonal vaudois (1837-1848), ingénieur indépendant dans les cantons de Vaud et du Valais (1848-1859). L'étude du glacier de Giétroz et de sa débâcle en 1818, des moraines latérales et des blocs erratiques déposés jusque dans le Jura amena V. à penser que les glaciers avaient eu autrefois une bien plus grande extension. Il présenta cette idée lors de l'assemblée annuelle de la Société helvétique des sciences naturelles qui se tint en 1829 au Grand-Saint-Bernard. La théorie fut popularisée par Jean de Charpentier et Louis Agassiz. La découverte de la glaciation est restée jusqu'à nos jours la plus importante contribution de la Suisse à la géomorphologie.


Oeuvres
Mémoire sur les variations de la température dans les Alpes de la Suisse, 1833
Bibliographie
– I. Mariétan, «La vie et l'œuvre de l'ingénieur Ignace Venetz», in Bull. de la Murithienne, 76, 1959, 1-51
– H. Balmer, «Ignaz Venetz, 1788-1859», in Gesnerus, 27, 1970, 138-167
– S. Berchtold, P. Bumann, éd., Ignaz Venetz, 1990

Auteur(e): Heinz Balmer / PM