05/08/2009 | communication | PDF | imprimer

Neuwilen

Ancienne comm. locale (Ortsgemeinde) TG, distr. de Kreuzlingen, partie de la comm. de Kemmental dès 1996. Situé sur la route principale Frauenfeld-Kreuzlingen, le village de N. constitua de 1803 à 1995, avec les hameaux d'Oberstöcken et Schwaderloh, une comm. locale de la municipalité d'Alterswilen. 1159 Nunewillare. 429 hab. en 1850, 409 en 1900, 351 en 1950, 356 en 1990. Compris à l'origine dans le domaine temporel de l'évêque de Constance (Bischofshöri), N. releva du bailliage d'Eggen dès le milieu du XIIIe s. au moins et du Raitigericht (juridiction de la ville de Constance) de 1447 à 1798. Au spirituel, le village dépendit d'abord de Saint-Etienne de Constance, puis de Tägerwilen, et dès le XIIIe s. d'Alterswilen. Après la Réforme (1529), les catholiques, minoritaires, fréquentèrent l'église de Bernrain, puis furent rattachés à la paroisse d'Emmishofen (1831, auj. paroisse Kreuzlingen-Emmishofen). Un coutumier (1490) et des statuts fixèrent le droit communal. La bourgeoisie se ferma au XVIIIe s. La céréaliculture en assolement triennal fit place au XIXe s. à l'élevage et à la production laitière; une fromagerie fut inaugurée en 1865 (activités réduites à la collecte du lait depuis 1958). La commune acheta 150 ha de forêt au canton en 1805. Elle abrita une brasserie (1845-1880), de nombreux brodeurs à la main (1870-1910), une fabrique de tamis en toile métallique (dès 1878). Elle réalisa un remaniement parcellaire 1967 à 1987. L'autoroute A7 traverse son territoire depuis 1992.


Bibliographie
– H. Nater, Neuwilen, Ellighausen, Lippoldswilen, 1971
– H. Maurer, «Die Bischofshöri», in Freiburger Diözesan-Archiv, 100, 1980, 9-25
– M. Kernen, Kemmental, 1991

Auteur(e): André Salathé / EVU