24/03/2009 | communication | PDF | imprimer | 

Lippoldswilen

Ancienne comm. locale (Ortsgemeinde) TG, comm. Kemmental, distr. de Kreuzlingen. Le village, sis dans le Kemmental à l'écart des grands axes de communication, qui faisait partie de l'ancienne municipalité (Munizipalgemeinde) d'Alterswilen jusqu'en 1996, comprend L., Unterstöcken et six autres domaines. 1303 Lupoltwile. 153 hab. en 1850, 154 en 1900, 138 en 1950, 97 en 1990. Le château fort de Zapfenloh (ou Scheidbach) n'est pas mentionné dans les sources. La seigneurie du village, fief de l'évêque de Constance, passa en 1308 des mains d'Ulrich von Klingenberg à celles de Johannes et Ulrich Pfefferhard, de Constance. Après la conquête de la Thurgovie par les Confédérés en 1460, la haute juridiction de L. fut soumise à la haute et basse justice du bailli de Thurgovie; Unterstöcken et Krachenburg relevaient du Raitigericht (juridiction de la ville de Constance). Au spirituel, L. a toujours fait partie de la paroisse d'Alterswilen. Après la Réforme (1529), les quelques catholiques fréquentèrent l'église de Bernrain; en 1831, ils furent rattachés à la paroisse d'Emmishofen. L. fut mise sous régie de 1847 à 1852. Le conflit scolaire de L. (1862-1863), véritable épreuve de force entre le gouvernement cantonal (Philipp Gottlieb Labhardt) et le conseil d'éducation (Eduard Häberlin), fut à l'origine du mouvement démocratique en Thurgovie. Au XIXe s., les cultures céréalières (assolement triennal) firent place à l'élevage et à l'économie laitière (fromagerie en 1934). Entre 1870 et 1910, L. comptait de nombreux brodeurs à la main. Le remaniement parcellaire fut réalisé entre 1967 et 1987.


Bibliographie
– H. Nater, Neuwilen, Ellighausen, Lippoldswilen, 1971
– M. Kernen, Kemmental, 1991

Auteur(e): André Salathé / AN