No 7

Faesch, Johann Rudolf

naissance 2.2.1680 à Bâle,décès 3.4.1762 à Bâle, prot., de Bâle. Fils d'Emanuel, colonel et membre du collège des Trois (commission des finances), et d'Anna Maria Beck. ∞ 1721 Helena Ochs, fille de Peter, de Bâle. Instruit par un précepteur, immatriculé en 1695 à la faculté de philosophie de l'université de Bâle. Entré au service de l'électeur de Brandebourg comme officier aux Cent Suisses, F. passa au service de France en 1699 et devint propriétaire d'une compagnie du régiment Greder en 1710. Durant la guerre de Succession d'Espagne, il participa aux batailles d'Eckern en 1703 (prisonnier des troupes impériales), de Malplaquet en 1709 et de Denain en 1712, ainsi qu'aux sièges de Saint-Amand, Mahienne, Bouchain et Douan. Nommé en 1723 colonel d'infanterie en reconnaissance des services rendus, il quitta le service en 1728. Dès 1713, il assuma diverses charges politiques à Bâle: membre du Grand Conseil (des Six de la corporation de l'Ours) dès 1713, membre du Petit Conseil dès 1728 et du Conseil des Treize en 1730, successeur de son oncle Lucas au titre de colonel-commandant des milices bâloises en 1731, premier prévôt des corporations de 1736 à 1760 et bourgmestre de Bâle en 1760. Envoyé dans les bailliages italiens en 1730, plusieurs fois délégué à la Diète entre 1731 et 1748, il commanda les troupes confédérées durant la guerre de Succession d'Autriche (1743). F. fit construire le domaine de Maienfels, près de Pratteln.


Bibliographie
– A. Burckhardt, «Bürgermeister Johann Rudolf Faesch», in Basler Biographien, 3, 1905, 55-69
Matrikel Basel, 4, 265
– N. Röthlin, Die Basler Handelspolitik und deren Träger in der zweiten Hälfte des 17. und im 18. Jahrhundert, 1986

Auteur(e): Katharina Furrer Wälchli / TCH