Stettfurt

Comm. TG, distr. de Frauenfeld. Village au pied sud de l'Immenberg. Commune locale (Ortsgemeinde) de la municipalité (Munizipalgemeinde) de Matzingen de 1803 à 1816, commune locale et municipalité de S. en 1817, commune en 1870. 827 Stetivurt. Commune: 406 hab. en 1880, 425 en 1900, 443 en 1950, 971 en 2000. L'abbaye de Saint-Gall y était possessionnée au IXe s. En 1228, Diethelm III de Toggenbourg offrit S. à la commanderie de Tobel. Du XIIIe s. à 1798, la basse juridiction (S., Kalthäusern et Ruggenbühl) fit partie de la juridiction de Sonnenberg. Le coutumier de S. date de 1482. L'église (bâtie en 1746) devint paroissiale en 1752. S., qui avait passé à la Réforme, relevait auparavant de Wängi. A l'agriculture (assolement triennal jusqu'au XIXe s.) s'ajoutèrent les cultures fruitières et, jusqu'en 1908, la viticulture. L'élevage et l'économie laitière se répandirent à partir de 1850 (fromagerie ouverte en 1883). La coopérative de distillerie, fondée en 1888, créa en 1902 une fabrique de levure pressée (SA en 1946). En 1993, la fusion entre les fabriques de levure de Hindelbank et de S. donna naissance à Levure Suisse SA (32 employés, env. 17 millions de chiffre d'affaires en 2010).


Bibliographie
– W. Spengler, 250 Jahre Kirchgemeinde Stettfurt, [2002]
– U. Gubler, éd., Jakob Gamper 1752-1837: seine Stettfurter Dorfchronik 1796-1833, [2003]
– H. Roggenbauch, Stettfurt im 20. Jahrhundert, [2009]

Auteur(e): Erich Trösch / LA