Matzingen

Comm. TG, distr. de Frauenfeld, située à 5 km au sud-est de Frauenfeld, à l'embouchure de la Lauche et de la Lützelmurg dans la Murg. Entre 1803 et 1817, les communes locales (Ortsgemeinden) de M. et de Stettfurt (avec Dingenhart, Halingen et Ristenbühl dès 1812) formaient la municipalité (Munizipalgemeinde) de M. A partir de 1870, M. devint une Einheitsgemeinde, soit une municipalité formée d'une seule commune locale. 779 Mazcingas. 690 hab. en 1870, 730 en 1900, 1026 en 1950, 1841 en 1990, 2324 en 2000. Les barons de M. détenaient la basse justice au Moyen Age. De 1402 à 1798, M. fit partie de la seigneurie de Sonnenberg. En 894, M. possédait une église, qui relevait de Wängi. L'abbaye de Saint-Gall, puis la commanderie de Tobel (à partir de 1401) en furent les collateurs. La paroisse de M. fut érigée en 1518 et M. passa à la Réforme en 1529. Le coutumier local date de 1482. Pendant des siècles, l'agriculture, l'arboriculture et la viticulture (cette dernière jusqu'en 1908) dominèrent; après 1850, l'élevage et l'industrie laitière (fromagerie) s'imposèrent. M. posséda un moulin de 1150 à 1996. Une fabrique de poêles en catelles fut fondée en 1863, une filature en 1866, qui devint une usine de tissage en 1878. Le raccordement au chemin de fer Frauenfeld-Wil en 1887 amena à M. de nouvelles firmes, notamment une fabrique de meubles. En 1919, la cidrerie M. s'ouvrit, elle fabriqua dès 1950 la boisson "Halb-halb", mélange d'orangeade et de cidre. Un atelier de machines agricoles fondé en 1948 est devenu la Gehring Cut AG, qui fournit aujourd'hui des éléments de construction mécanique et d'ingénierie médicale. L'autoroute A1 permit l'essor de M. à partir de 1970: des entreprises de construction mécanique et d'emballage s'y installèrent. Le nombre d'habitants doubla entre 1965 et 2000.


Bibliographie
– J. Stutz, Aus der Geschichte von Matzingen, 1930
– F.A. Stutz, 1200 Jahre Matzingen 779-1979, 1979
Thurgauer Zeitung, 21.8.2004; 15.10.2004
– F.A. Stutz, Die Mühle in Matzingen und ihre Geschichte 1150-2007, 2007

Auteur(e): Erich Trösch / WW