No 4

Amberg, Josef

Cité dès 1522, décès 24.8.1545 à Iberg (auj. Oberiberg), de Schwytz (Neuviertel). Fils de Claus et d'Anna Marschalk. Célibataire. Membre du Conseil de Schwytz (1522-1545), délégué à la Diète entre 1522 et 1544, bailli de Thurgovie (1524-1526) et du val Blenio (1532-1534). A. était avoué d'Einsiedeln en 1526. Il signa en 1529 l'alliance des cantons catholiques avec le roi Ferdinand Ier et la paix de Saint-Julien en 1530. Il reçut en 1532 de l'empereur Charles Quint, au nom de Schwytz, confirmation des droits de haute justice et, au nom de l'abbé Ludwig Blarer, l'investiture et les droits de souveraineté d'Einsiedeln. Il se rendit en 1534 à la Diète d'Empire à Ratisbonne et en 1537 à Rome où le pape Paul III l'éleva au rang de chevalier romain. Il occupa la fonction de landamman de 1534 à 1544. D'abord partisan de la Réforme sous le nom de Montanus, A. prit à nouveau le parti de la religion catholique lorsque les dogmes furent attaqués. Il était chef du parti impérial à Schwytz et approuva la résidence permanente auprès des Confédérés de Marnol, ambassadeur de l'Empire. Dans sa vieillesse, A. se retira dans la solitude à Iberg, probablement pour cause de maladie, de circonstances familiales contraires et d'intrigues politiques (le parti français entrait à ce moment au gouvernement). Il avait pris des dispositions testamentaires quant à sa fortune, à son enterrement à Einsiedeln ou Iberg et à l'établissement de messes anniversaires à Schwytz et Iberg.


Bibliographie
– T. von Liebenau, «Landammann Josef Amberg von Schwyz», in ASG, N.S. 5, 1887, 10-13, 56, 208
– A. Dettling, «Geschichte der Pfarrei Iberg», in MHVS, 10, 1897, 169-176
– M. Styger, Wappenbuch des Kantons Schwyz, éd. P. Styger, 1936, 118

Auteur(e): Franz Auf der Maur / AB