No 2

Sprüngli, Bernhard

Mentionné pour la premičre fois en 1531, décčs 30.11.1568, prot., de Zurich. Fils de Thoman, administrateur des biens du couvent de Saint-Martin sur le Zürichberg. ∞ 1) 1531 une belle-fille de Wilhelm Thönig, aubergiste du Rothaus, 2) 1533 Anna Müller, fille de Niklaus, orfčvre. S., dit le Jeune, représenta la corporation de la Mésange au Petit Conseil (1548-1568) et fut, entre autres, trésorier (1559-1568), bailli de Horgen (1556) et de Stammheim (1563). Son récit des guerres de Kappel (1529-1531) est probablement une copie de celui de Bernhard S. l'Ancien, que Heinrich Bullinger avait utilisé pour son histoire de la Réforme. Il rédigea en outre une chronique des événements survenus dans la Confédération et ŕ Zurich entre 1531 et 1567, ainsi qu'une description des monnaies frappées ŕ Zurich de 1555 ŕ 1561.


Oeuvres
– L. Weisz, éd., Beschreibung der Kappelerkriege, 1932
Fonds d'archives
– Doc. et mss., ZBZ
Bibliographie
– E. Gagliardi, «Eine unbekannte Quelle zu Heinrich Bullingers Reformationsgeschichte (Bernh. Sprüngli)», in Zwingliana, 3, 1915, 141-148, surtout 143

Auteur(e): Martin Illi / AN