No 1

Bodin, Jean

naissance 1529 ou 1530 à Angers (Anjou), décès 1596 à Laon (Picardie). Magistrat et juriste français; théoricien de la souveraineté, partisan du pouvoir monarchique absolu. Inquiété en raison de ses sympathies protestantes, B. se réfugia quelque temps à Genève (1552). Dans Les six livres de la République (1576), ce fin connaisseur des institutions suisses cite de nombreuses fois les cantons, les Ligues rhétiques et Genève. Les idées de B. sur la souveraineté furent d'abord rejetées en Suisse, où on les considérait comme applicables seulement aux Etats absolutistes modernes. Elles s'introduisirent dans la principauté de Neuchâtel au début des années 1620. Lors de la conclusion de la paix de Westphalie (1648), Johann Rudolf Wettstein les adopta, suivant ainsi les députés français, mais ce n'est que vers la fin du XVIIe s. qu'elles s'imposèrent dans la Confédération.


Bibliographie
– E. Droz, «Le carme Jean Bodin, hérétique», in Bibl. d'humanisme et Renaissance, 10, 1948, 77-94
– Feller/Bonjour, Geschichtsschreibung, 1, 319-321
– M. de Tribolet, «Sur une conception du pouvoir en 1627», in MN, 1987, 191-198
– S. Goyard-Fabre, Jean Bodin et le droit de la République, 1989
– M. Jorio, «Der Nexus Imperii», in 1648: Die Schweiz und Europa, éd. M. Jorio, 1999, 133-146

Auteur(e): Etienne Hofmann