No 2

Ryff, Andreas

naissance 13.2.1550 à Bâle, décès 18.8.1603 à Bâle, prot., de Bâle. Fils de Diebold ( -> 3). ∞ 1574 Margaretha Brunner, veuve d'Andreas Im Hoff, soyeux. Ecole latine à Bâle, séjour à Genève (1560-1563), apprentissage de commerce à Porrentruy et à Strasbourg (1565-1569). Installé comme négociant, R. connut le succès comme marchand de drap, représentant d'une manufacture de textiles d'Anvers et propriétaire d'un commerce de soieries. Il entretint un vaste réseau de relations, multipliant les voyages surtout à Zurzach, Soleure, Berne, Strasbourg ou Francfort-sur-le-Main, et fut en outre directeur commercial de la mine d'argent de Giromagny, près de Belfort. Il avait hérité de son épouse le commerce de soieries et sa fonction dans l'exploitation de la mine. Membre du Petit Conseil dès 1591, R. exerça dès 1596, comme membre du collège des députés, la surveillance sur l'Eglise, l'école et l'université. Membre du Conseil des Treize dès 1600, maisonneur et membre du collège des Trois, il détint de nombreuses autres charges. Commandant du contingent bâlois lors de la guerre du Rappen, il contribua de façon décisive à la résolution du conflit entre la ville et ses campagnes sujettes en 1594. Il représenta Bâle à la Diète et lors de nombreuses missions diplomatiques, en particulier à l'occasion du conflit entre Genève et la Savoie de 1593 à la paix de Saint-Julien en 1603. R. fut l'auteur de travaux historiques et culturels, dont une autobiographie et une description de son cabinet des monnaies et médailles (1599), des traités sur la guerre du Rappen (1594) et la chronique Zirkel der Eidgenossenschaft (1597, présentant l'organisation des cantons). Ses œuvres, qui nous sont parvenues sous forme manuscrite, ne furent publiées qu'aux XIXe et XXe s.


Oeuvres
– «Selbstbiographie (bis 1574)», in Beiträge zur vaterländischen Geschichte, 9, 1870, 37-121 (avec liste des œuvres établie par W. Vischer, 170-181)
– F. Meyer, éd., Der Rappenkrieg, 1966
– F. Meyer, éd., Reisebüchlein, 1972
Fonds d'archives
– Musée hist. de Mulhouse
– StABS
– UBB
Bibliographie
– F. Meyer, «Andreas Ryff», in Basler Stadtbuch, 1962, 280-301
– Feller/Bonjour, Geschichtsschreibung, 1, 222-226
– A. Hauser, «Andreas Ryff (1550-1603)», in Unternehmergestalten des Alpenraums im 17. Jahrhundert, éd. L. Carlen, G. Imboden, 1992, 177-189
– N. Landolt, Untertanenrevolten und Widerstand auf der Basler Landschaft im 16. und 17. Jahrhundert, 1996, 286-478
– R. Frenken, "Da fing ich an zu erinnern...", 2003, 289-299

Auteur(e): Veronika Feller-Vest / OME