No 1

Fabaria, Konrad von

Moine à Saint-Gall dans la première moitié du XIIIe s., prêtre desservant l'église Saint-Otmar vers 1209. Continuateur du Casus sancti Galli (chronique qu'il fut le dernier à tenir en latin), F. y raconte, comme témoin oculaire dès 1226, l'histoire de l'abbaye de Saint-Gall et de ses abbés (Ulrich von Sax, Rudolf von Güttingen, Konrad von Bussnang) entre 1204 et 1234. Selon lui, Konrad von Bussnang (1226-1239) incarne l'abbé idéal, sachant lier les intérêts de l'abbaye à ceux de l'Empire. F. s'intéresse beaucoup aux activités politiques des abbés, ce qui fait de son œuvre une source pour l'histoire de la Souabe et de l'Empire (jeunesse du roi Henri VII). Une structure élaborée, un latin ciselé, des citations bibliques et des allusions à la mythologie témoignent de sa vaste culture.


Oeuvres
– C. Gschwind-Gisiger, éd., Casuum sancti Galli continuatio - Die Geschicke des Klosters Sankt Gallen, 1204-1234, 1989 (avec trad. all.)
Bibliographie
– K. Schmuki, «Klosterchronistik und Hagiographie des 11. bis 13. Jahrhunderts», in St. Gallen: Geschichte einer literarischen Kultur, 1, éd. W. Wunderlin, 1999, 181-205

Auteur(e): Veronika Feller-Vest / LD