Wislikofen (commune)

Comm. AG, distr. de Zurzach, sur le cours inférieur du Tägerbach, comprenant depuis 1899 Mellstorf. 1107 Wiscilinchoven. 291 hab. en 1850, 240 en 1900, 286 en 1950, 344 en 2000. En 1113, les seigneurs de Waldhausen donnèrent W. à l'abbaye de Saint-Blaise (Forêt-Noire), qui y fonda une prévôté d'où elle administrait ses vastes propriétés de la région. Le village se sépara alors de la paroisse de Schneisingen. Son église reçut en 1137 le droit de baptême et de sépulture et obtint avant la fin du XIVe s. les droits paroissiaux complets; Böbikon en releva de 1243 à 1883, Mellstorf dès 1832 et Rümikon dès 1857. W. fit partie de la seigneurie de Küssaberg (Bade) et dès 1415 du comté de Baden. Le caractère agricole de la commune était encore marqué au début du XXIe s.; le secteur primaire fournissait 37% des emplois en 2005 et les entreprises artisanales étaient peu nombreuses. Un remaniement parcellaire eut lieu de 1959 à 1979. La ligne de bus postal Kaiserstuhl-Niederweningen dessert W. depuis 1968. Un syndicat de communes (Baldingen, Böbikon, Kaiserstuhl, Mellikon, Rümikon, Rekingen et W.) gère depuis 2000 l'administration locale.


Bibliographie
– T. Wildi, Wislikofen, 2008

Auteur(e): Christoph Herzig / PM