Unterendingen

Ancienne commune AG, district de Zurzach, dans la commune d'Endingen depuis 2014. Village-rue perpendiculaire à la vallée de la Surb. 798 Entingas, 1298 Nider-Endingen. 201 hab. en 1799, 254 en 1850, 154 en 1900, 159 en 1950, 371 en 2000. A l'instar des villages voisins, U. dépendit des Habsbourg (bailliage de Siggenthal) et de l'évêque de Constance pour la haute justice qui passa progressivement au comté de Baden au XVe s., et du couvent de Saint-Blaise (Forêt-Noire) pour la basse justice. Au spirituel, le village releva d'abord de Zurzach. Depuis la Réforme, les deux confessions coexistent (avec une dominante catholique). A partir de 1663, les catholiques constituèrent la paroisse d'U., comprenant aussi Endingen et Tegerfelden; les protestants furent rattachés à la paroisse de Tegerfelden. Une chapelle, mentionnée en 1257, fut restaurée en 1604 et desservie par un chapelain au XVIIe s. L'église Saint-Georges, consacrée en 1661, fut remplacée en 1824 par un nouvel édifice. Le village est traversé à angle droit depuis 1956 par la nouvelle route de la vallée de la Surb. Autrefois agricole avec un peu d'artisanat (tuilerie), U. a vu se développer dès les années 1970 les quartiers de villas de Talrain et Hegi. En 2000, 77% des personnes actives étaient des navetteurs. Collaboration intercommunale avec Endingen depuis 2007.


Bibliographie
Geschichte der Pfarrei und der Kirche "St. Georg", Unterendingen, im Surbtal Kanton Aargau, 1987
Die Aargauer Gemeinden, 1990, 484-485
– B. Meier, D. Sauerländer, Das Surbtal im Spätmittelalter, 1995

Auteur(e): Andreas Steigmeier / FP