Magnerius

Cité entre 947 et 968. Mentionné pour la première fois lors de son élection comme évêque de Lausanne, M. apparaît dans plusieurs actes de donation et d'échange entre 947 et 968. En 968, le pape Jean XIII lui adresse une lettre de recommandation en faveur de Maïeul, abbé de Cluny, premier document traduisant les relations entre la papauté et le diocèse de Lausanne depuis 882. M. assista peut-être au synode de Rome marquant le rétablissement de l'Empire (février 962). Selon Conon d'Estavayer, M. resta en charge pendant vingt et un ans, soit jusqu'en 968.


Bibliographie
HS, I/4, 102
– J.-D. Morerod, Genèse d'une principauté épiscopale, 2000, 71-72

Auteur(e): Gilbert Coutaz