No 1

Grandson, Aymon de

Cité comme chanoine de Lausanne en 1209, décès 21.10.1262. Fils d'Ebal IV, seigneur de G., et de Béatrice, fille du comte Amédée Ier de Genève. Frère de Hugues ( -> 4) et de Pierre ( -> 10). Sous-diacre (1210) et chantre du chapitre de Lausanne (1210-1215). G. est mentionné dès 1215 comme évêque de Genève. En 1227, une enquête pontificale est menée contre lui: il est accusé, entre autres, de négliger ses devoirs religieux et de mener une vie de seigneur laïc. Habile politique, il s'était constitué une puissance militaire et temporelle par la construction des châteaux de l'Ile (Genève), Jussy, Peney, Malval et Thiez (Haute-Savoie) afin de préserver son diocèse des menaces des Faucigny et des visées expansionnistes des Savoie. Dans ce but, G. s'était assuré, notamment par le traité de Desingy (1219), l'aide du comte de Genève. Il résigne sa charge en 1260.


Bibliographie
– M.-C. Junod, «L'enquête contre Aymon de Grandson, évêque de Genève, 1227», in Mém. et doc. publiés par la Soc. d'hist. et d'archéol. de Genève, 48, 1979, 1-182
HS, I/3, 80-81; I/4, 215

Auteur(e): Claire Martinet