No 1

Grammont, Humbert de

Mentionné pour la première fois vers 1100, décès probablement le 13 ou le 14.12.1135. Le château fort des G. se trouvait au nord de Belley, dans le Bugey. Compte tenu de la puissance et de la richesse de sa famille, G. fut élu évêque de Genève (fin 1119 ou début 1120) pour endiguer l'influence de l'empereur Henri V. Il fut consacré le 14 mars 1120 à Gap (Dauphiné) par le nouveau pape Calixte II qui, venu de France, se rendait à Rome. G. parvint à récupérer les revenus et les droits épiscopaux que ses prédécesseurs avaient perdus. Par la suite, l'accord de Seyssel (Savoie), que G. conclut en 1124 avec le comte de Genève, fut d'une grande importance pour l'histoire genevoise: il y était expressément stipulé que l'évêque était le seigneur temporel de Genève et le comte son avoué.


Bibliographie
– V. van Berchem, «L'évêque Humbert de Grammont (1119-1135 env.) et la réforme ecclésiastique dans le diocèse de Genève», in Gfr., 82, 1927, 17-36
HS, I/3, 75-76

Auteur(e): Ansgar Wildermann / FS