15/10/2004 | communication | PDF | imprimer
No 1

Brogny, Jean de [Jean Fraczon]

L'édition imprimée de cet article comporte une image. Commandez le DHS chez notre éditeur.

naissance vers 1342 à Brogny près d'Annecy, décès 15.2.1426 à Rome. Fils de Mermet, paysan aisé. Etudiant en Avignon, docteur en droit civil (1379), auteur d'un Breviarium juris. Vicaire de l'archevêque de Vienne à Romans (Dauphiné). B. n'est en 1378 que chambrier, familier et chapelain du pape Clément VII et curé de Naters (?-1379). Dès 1378, il détient plusieurs canonicats, dont un à Lausanne (1380), qu'il résigne tous lorsqu'il devient évêque de Viviers (Vivarais) en 1382. Il est dataire de 1381 à 1387. Cardinal-prêtre de Sainte-Anastasie à Rome (1385), il accumulera les bénéfices, prévôtés, archidiaconats, plus d'une quarantaine de prieurés, dont Val-d'Illiez (av. 1388) et Saint-Pierre-de-Clages (procès en 1392), surtout ruraux, souvent échangés contre des pensions. Régent de la Pénitencerie (1389-1391), il est investi de la chancellerie en 1391, confirmé en 1394 dans cette charge qu'il gardera jusqu'à sa mort. Cardinal-évêque d'Ostie et doyen du Sacré-Collège en 1405, il rompt avec Benoît XIII en 1409, entraînant la Curie d'Avignon au concile de Pise réuni pour résoudre le schisme. Il administre, de loin, les diocèses d'Arles (1410-1423) et de Genève (1423-1426); dans celui-ci, le pape l'a nommé faute d'un unique élu du chapitre. Il préside le concile de Constance (1415-1417) et il obtient des voix au conclave de 1417. A la tête de la chancellerie durant trente-cinq ans, il fut l'un des principaux artisans du maintien du Saint-Siège et de son administration à travers le Grand Schisme, avec son compatriote François de Conzié qui dirigea la Chambre apostolique de 1383 à 1432. On lui doit plusieurs fondations, dont la chapelle collégiale des Macchabées à Genève (1406), où il sera enseveli en 1428, un couvent de dominicains à Annecy (1422) et le collège Saint-Nicolas en Avignon (1424), auquel il légua sa bibliothèque.


Bibliographie
HS, I/3, 98-101

Auteur(e): Roger-Charles Logoz