Koblenz

Comm. AG, distr. de Zurzach, à la frontière germano-suisse. Village dans l'angle formé par l'Aar et le Rhin. Xe/XIe s. Confluentia, 1265 Cobilz. 434 hab. en 1803, 709 en 1850, 554 en 1900, 882 en 1950, 1611 en 2000. La seigneurie était propriété des barons de Klingen au Moyen Age et passa à l'évêque de Constance en 1269. Les barons de Bernau, les abbayes de Saint-Gall et de Saint-Blaise (Forêt-Noire), les hospitaliers de Saint-Jean de Leuggern possédaient droits et propriétés à K. Le village releva de la paroisse de Zurzach, puis de celle de Klingnau dès 1529. La chapelle, dédiée à sainte Vérène, est mentionnée en 1305. La séparation d'avec Klingnau, soit la création d'une nouvelle paroisse, eut lieu en 1927. L'arrivée de protestants entraîna la fondation d'une paroisse réformée en 1926. Jusqu'à la fin du XIXe s., la population vécut de l'agriculture, du transport par bac, de la navigation et de la pêche. La corporation des Bateliers - les Stüdler -, d'importance suprarégionale, possédait le monopole de la remontée du Rhin sur le tronçon Waldshut-K. Avec le déclin des foires de Zurzach et l'arrivée du chemin de fer, la navigation sur le Rhin perdit sa suprématie, et les Stüdler disparurent en 1858. La ligne ferroviaire Turgi-K.-Waldshut fut inaugurée en 1859, celle en direction de Winterthour en 1876 et celle de Stein (AG) en 1892. Les ponts routiers sur le Rhin et l'Aar datent respectivement de 1932 et 1936. La commune devint un carrefour routier et le principal passage argovien de la frontière (poste de douane routier). La route de contournement au nord fut construite en 1987 sur la digue qui protège des inondations, régulièrement dévastatrices dans le passé. L'industrialisation s'implanta avec l'entreprise Stoll à la fin du XIXe s.; au début du XXIe s., ce fabricant de chaises de bureau (devenu Stoll Giroflex AG), est le plus grand employeur du village. En 2000, le secteur secondaire fournissait encore plus de la moitié des emplois dans la commune.


Bibliographie
– H. Ammann, A. Senti, Die Bezirke Brugg, Rheinfelden, Laufenburg und Zurzach, 1948
– Ch. Seiler, Geschichte von Koblenz im 20. Jahrhundert, 1990

Auteur(e): Christoph Herzig / EVU