25/06/2004 | communication | PDF | imprimer | 

Döttingen

Comm. AG, distr. de Zurzach, village à l'embouchure de la Surb dans l'Aar. D., dit aussi Grossdöttingen jusqu'au XIXe s., forme avec Klingnau et Kleindöttingen un centre régional non loin du confluent de l'Aar et du Rhin. 1239 Totingen. 825 hab. en 1799, 1098 en 1850, 974 en 1900, 1738 en 1950, 3380 en 1970, 3298 en 1990, 3241 en 2000. Vestiges du Néolithique, deux villae romaines. L'abbaye de Saint-Blaise (Forêt-Noire) avait un domaine (Dinghof) et beaucoup de terres à D. Pour la basse justice, D. relevait dès 1269 du bailliage de Klingnau appartenant à l'évêque de Constance. La paroisse, détachée de celle de Klingnau, fut érigée en 1848. L'église catholique Saint-Jean (1961) est l'œuvre de Hermann Baur. Village agricole (céréales et vigne), D. se tourna peu à peu vers l'industrie, surtout celle du bois, après l'arrivée du chemin de fer en 1859. Les Forces motrices du Nord-Est (NOK) ont construit en 1969 (Beznau I) et 1971( Beznau II) une usine atomique à Beznau, ancien hameau abritant déjà une centrale hydraulique (1902) et thermique (1948). Le secteur secondaire offrait plus de la moitié des emplois en 2000. La plus grande fête des vendanges de Suisse alémanique a lieu chaque année à D. depuis 1950. La coutume de l'Übereschüsset rappelle qu'en 1799 les Français purent empêcher les Autrichiens de passer l'Aar près de l'ancien bac et du pont actuel.


Bibliographie
– L. Erne et al., Döttingen, 1978
Die Aargauer Gemeinden, 1990, 450-451
– B. Meier et al., Das Surbtal im Spätmittelalter, 1995

Auteur(e): Andreas Steigmeier / PM