22/09/2004 | communication | PDF | imprimer
No 1

Gieng, Hans

Cité dès 1525 à Fribourg, décès 1562 à Fribourg, probablement d'origine souabe, bourgeois de Fribourg (1527). Membre de la corporation des Merciers dès 1527. Il est vraisemblable que G. a travaillé dans un premier temps dans l'atelier de sculpture de Hans Geiler, avec lequel on l'a parfois confondu, et auquel il succéda à la charge d'inspecteur et garde du poisson (1534). G. acheta ou hérita la maison de Geiler en 1533 et lui succéda également comme sculpteur, principalement à Fribourg, mais aussi à Berne dans les années 1540, Soleure (1554-1556) et Saint-Gall (1557). On lui attribue la réalisation de trois fontaines bernoises. A Fribourg, ses œuvres les plus connues sont la table Renaissance du Conseil (1546) et les sculptures des sept fontaines publiques de la ville (1547-1560), ensemble plastique le plus important de Suisse à cette époque. D'autres pièces lui sont attribuées, des crucifix monumentaux, les consoles et clefs de voûtes de l'église de Tavel, des statues, des pierres tombales et des motifs héraldiques. Son style, qui s'apparente à l'art souabe, est traditionnel et encore gothique dans ses créations religieuses, vigoureusement réaliste dans ses œuvres profanes.


Bibliographie
– M. Strub, Deux maîtres de la sculpture suisse du XVIe s., 1962

Auteur(e): Marianne Rolle