Safenwil

Comm. AG, distr. de Zofingue. Village occupant une cuvette transversale entre les basses vallées de la Wigger et de la Suhr, limitrophe du canton de Soleure au nord. 924 Sabenewilare. 506 hab. en 1764, 713 en 1798, 1200 en 1850, 1347 en 1900, 1919 en 1950, 3128 en 2000.

Vestiges d'une villa romaine le long d'un chemin muletier menant de la vallée de la Wigger à Vindonissa, et d'une motte alémane. Au XIIIe s., S. était sous la domination des barons de Belp, au XIVe s., des seigneurs d'Ifenthal, qui résidaient au château de Scherenberg. De 1415 à 1798, le village, dans le bailliage de Lenzbourg, constituait le siège du tribunal local couvrant aussi Uerkheim. Berne se réserva la haute justice en 1415. Les droits de basse justice, détenus par le bailliage soleurois de Gösgen dès 1458, passèrent à Berne en 1665. En 1803, S. fut attribué au canton d'Argovie (distr. de Zofingue). Le chapitre collégial de Zofingue fit construire la chapelle Saint-Ulrich (1304), démolie par les Bernois à la Réforme. Au spirituel, S. dépendit de la paroisse de Gretzenbach jusqu'à la Réforme, ensuite de Zofingue (1528-1616), enfin de Kölliken. S. devint une paroisse en 1865 et une église fut bâtie en 1866-1867.

Vers 1770, Berne fit construire la grand-route menant à Zurich, qui passait par le village. En 1877, S. fut raccordé au tronçon Aarau-Zofingue du chemin de fer National-Suisse. Depuis 1967, l'autoroute A1 traverse la commune. Le tissage à domicile se répandit au XVIIIe s. La première fabrique, l'usine de tissage et teinturerie Hüssy (en activité jusqu'en 1934), vit le jour vers 1820 sur le Striegel. La bonneterie Hochuli ouvrit en 1897 près de la gare. D'autres fabriques créèrent encore des emplois aux XIXe et XXe s. Des habitants travaillaient en outre à Zofingue et à Schönenwerd (Bally). En 1920, l'agriculture occupait 14% de la population active, l'artisanat et l'industrie 75%; en 2005, les proportions étaient de 19% pour le secondaire et de 77% pour le tertiaire. La firme Emil Frey (importateur d'automobiles), établie à S. depuis 1951, est un édifice marquant et un employeur important avec 230 collaborateurs en 2009. Plusieurs bâtiments scolaires se sont succédé (1730, 1829-1830, 1908, 1969, 1999).


Bibliographie
– R. Hilfiker-Schudel, Kirchen- und Dorfgeschichte von Safenwil, 1966
Die Aargauer Gemeinden, 1990, 428-429

Auteur(e): Christian Lüthi / LA