• <b>Hans Heinrich Rahn</b><br>Page de titre de l'ouvrage de Rahn exposant les nouvelles théories algébriques, publié à Zurich en 1659 (Zentralbibliothek Zürich, Abteilung Alte Drucke und Rara).

No 5

Rahn, Hans Heinrich

naissance 10.3.1622 à Töss, décès 27.5.1676 à Zurich, prot., de Zurich. Fils de Hans Heinrich ( -> 4). Neveu de Hans Rudolf ( -> 7). ∞ 1642 Elisabeth Holzhalb, fille de David, pasteur. Représentant de la corporation du Bélier au Grand Conseil (dès 1642) et au Petit Conseil (dès 1669) de Zurich. Second intendant de l'arsenal dès 1651, R. s'occupa de l'achat à la Suède de canons d'occasion (dits Benfelder Artillerie, de Benfelden en Alsace, lieu de la transaction). Bailli de Kyburg (1658-1664), il ouvrit ensuite une manufacture de soie au Neumarkt à Zurich. Bailli de Küsnacht (1670), premier intendant de l'arsenal (1672) et trésorier (1674). L'intérêt de R. pour les mathématiques lui vint probablement de Hans Georg Werdmüller. John Pell, agent diplomatique de Cromwell à Zurich, le familiarisa avec l'algèbre (1654-1658). En 1659, R. publia son Teutsche Algebra (version en latin augmentée, mais inédite, en 1667), le premier exposé en allemand des nouvelles théories algébriques de François Viète et René Descartes. L'ouvrage aborde tout d'abord les six opérations arithmétiques de base (addition, soustraction, multiplication, division, puissance et racine), ainsi que la théorie des équations (première apparition du symbole actuel de la division dans une œuvre imprimée). Enfin, s'inspirant de mathématiciens du passé, il fournit un mélange d'exercices sur les équations, avec des problèmes de géométrie analytique, relativement simples, et de trigonométrie. Avec le concours de Pell, Thomas Brancker publia en 1668 une traduction anglaise de la Teutsche Algebra, ce qui en permit une large diffusion. R. s'intéressa aussi à l'astronomie et à l'optique. Il ébaucha un calendrier perpétuel et se pencha sur la prévision des éclipses et du passage des comètes, tout en combattant l'astrologie.

<b>Hans Heinrich Rahn</b><br>Page de titre de l'ouvrage de Rahn exposant les nouvelles théories algébriques, publié à Zurich en 1659 (Zentralbibliothek Zürich, Abteilung Alte Drucke und Rara).<BR/>
Page de titre de l'ouvrage de Rahn exposant les nouvelles théories algébriques, publié à Zurich en 1659 (Zentralbibliothek Zürich, Abteilung Alte Drucke und Rara).
(...)


Fonds d'archives
– Mss. et correspondance, BV Winterthour
– ZBZ
Bibliographie
– R. Wolf, Biographien zur Kulturgeschichte der Schweiz, 4, 1862, 55-66
– W. Schnyder-Spross, Die Familie Rahn von Zürich, 1951, 262-293
– C.J. Scriba, «John Pell's english edition of J.H.R.'s Teutsche Algebra», in For Dirk Struik, éd. R.S. Cohen et al., 1974, 261-274
– R. Acampora, «Johann Heinrich Rahn und seine Teutsche Algebra», in Visier- und Rechenbücher der frühen Neuzeit, éd. R. Gebhardt, 2008, 163-178 (avec liste des œuvres)

Auteur(e): Erwin Neuenschwander / RHD