26/10/2010 | communication | PDF | imprimer | 

Murgenthal

Comm. AG, distr. de Zofingue, à l'embouchure de la Murg dans l'Aar, sur la frontière avec le canton de Berne, comprenant, depuis sa création en 1901, outre le village de M., les hameaux de Walliswil, Balzenwil, Glashütten et Riken, ces trois derniers étant des zones de défrichement dans un territoire largement forestier. 1255 Murgatun. 773 hab. en 1764, 2171 en 1910, 2638 en 1950, 2741 en 2000. Les droits seigneuriaux appartinrent jusqu'en 1299 aux comtes de Frobourg, puis aux Habsbourg et, de 1415 à 1798, à la ville de Berne. Entre 1640 et 1645, le bailli d'Aarbourg Jakob Wyss fit construire le canal de la Rot, long de 8,5 km, afin d'irriguer les prairies maigres de Rothrist avec les eaux de la Murg. Sous la domination bernoise, les villageois relevaient des paroisses de Wynau et Roggwil. Fondée en 1817, la paroisse de Riken prit le nom de M. en 1901. L'église de Glashütten, construite en 1852-1854 en style néoroman, fut remplacée par une nouvelle construction en 1964. Intégré au canton de Berne de 1798 à 1802, le village de M. fut rattaché à celui d'Argovie en 1803. Jusqu'en 1900, il fit partie de la commune de Riken; en 1901, cette dernière fusionna avec celle de Balzenwil pour devenir la commune de M. Au XVIIIe s., l'industrie à domicile se répandit à M. à partir de Zofingue. Une gare sur la ligne Olten-Berne fut ouverte en 1857 et un pont en bois sur l'Aar, vers Fulenbach, fut réalisé en 1863. Avec l'arrivée du chemin de fer commença l'industrialisation; le canal de la Rot fournissait aux usines l'énergie nécessaire. La fabrique de tissus Grossmann (plus tard Künzli & Co.) date de 1856. En 1881, Arnold Künzli fonda avec des associés la bonneterie His & Cie, en fonction à M. jusqu'en 1976. Il y avait en outre des fabriques de vannerie et, dès 1894, d'articles en bois. Abritant la gare et les établissements industriels, le village de M. devint le centre de la commune. En 1950, on comptait 1485 emplois dans la commune; en 1990, des fermetures d'usines en avaient réduit le nombre presque de moitié. Le 28% d'entre eux relevait encore du secteur secondaire en 2005, contre 63% en 1920. Des écoles sont tenues depuis le XVIIe s.; des collèges furent construits à Glashütten en 1825, à Balzenwil en 1826, à Riken en 1842 et à M. en 1883.


Bibliographie
– K. Siegrist, Murgenthaler Dorfchronik, 1969
Zofinger Tagblatt, 28.6.2001

Auteur(e): Christian Lüthi / DRO