Wallbach

Comm. AG, distr. de Rheinfelden. Village situé le long du Rhin dans le Fricktal. 1283 Walabuch. 290 hab. en 1768, 638 en 1850, 661 en 1900, 734 en 1950, 1068 en 1980, 1526 en 2000. Traces d'habitats du Néolithique, aile nord d'une villa romaine du Ier ou IIe s. apr. J.-C. (au lieudit Bündten), trois tours de guet du limes du Bas-Empire (à Stelli, Unter der Halde et sous la maison Businger), tombes alémanes. Jusqu'au rattachement du Fricktal au canton d'Argovie en 1803, W. formait avec Mumpf un bailliage de la seigneurie de Rheinfelden en Autriche antérieure. La basse justice, qui relevait à l'origine du domaine (Dinghof) de Stein dépendant de l'abbaye de Säckingen, revint ensuite au détenteur des droits de patronage sur Mumpf et enfin au seigneur territorial. Säckingen demeura le principal propriétaire foncier. W. et Mumpf formaient un ressort paroissial placé sous le patronage du couvent. La chapelle Saint-Sébastien et Saint-Roch, construite en 1698, fut cédée en 1898 à la paroisse catholique-chrétienne par les catholiques romains, qui utilisèrent alors l'église Notre-Dame construite en 1892. W. fut constitué en paroisse en 1939. Les rentes du domaine Sainte-Afra (XIVe-XVIIIe s.) signalent l'existence d'une autre chapelle aujourd'hui disparue. A côté d'une modeste activité agricole, le village vivait du flottage, de la batellerie et de la pêche. Avec Mumpf, W. était membre de la "corporation du Rhin". Vers 1850, la famine provoqua une vague d'émigration. L'industrialisation de Säckingen apporta des emplois supplémentaires et un nouveau bac permit aux ouvriers de traverser le Rhin. Après la Deuxième Guerre mondiale, W. devint une commune industrielle, puis, dès les années 1970, marquées par le début d'un accroissement démographique, une commune résidentielle.


Bibliographie
– F. Jehle, Geschichte der Gemeinde Mumpf, 1971 (22005)
– M. Hartmann, H. Weber, Die Römer im Aargau, 1985, 205-206
– R. Taugwalder-Sarasin, Aus der Geschichte des Fricktaler Dorfes Wallbach, [1989]
Die Aargauer Gemeinden, 1990, 392-393
MAH AG, 9, 2011, 423-428

Auteur(e): Dominik Sauerländer / HR