Schupfart

Comm. AG, distr. de Rheinfelden, dans le Fischingertal. 1259 Schuphart. 253 hab. en 1768, 530 en 1850, 424 en 1900, 488 en 1950, 681 en 2000. Tumulus hallstattien au Tägertli, au-dessus d'une sépulture à incinération, fondations d'une villa du Ier s. apr. J.-C. au Betberg. Des vestiges d'une fortification du XIe s., mise en relation avec les seigneurs de Homberg-Thierstein, ont été découverts au Herrain. De 1270 à son intégration dans le canton du Fricktal en 1802, puis dans celui d'Argovie en 1803, S. fit partie de la seigneurie de Rheinfelden en Autriche antérieure. La collation de l'église Saint-Léger, mentionnée en 1441, rénovée en 1749 et reconstruite en 1796, passa du margrave de Baden à l'abbaye de Säckingen en 1576 et au canton d'Argovie en 1803. Le phylloxéra et de mauvaises récoltes occasionnèrent un exode de la population dans la seconde moitié du XIXe s. Dès le milieu du XXe s., S. devint une commune résidentielle (navetteurs travaillant dans le Fricktal). L'aérodrome de sport aménagé en 1947 au Sisslerfeld fut transféré à S. (Tägertli) en 1966. Le Velo-Moto-Club, créé en 1917, organisa des motocross de 1967 à 1981 et met sur pied un festival de rock, de country et de Schlager depuis 1983.


Bibliographie
– H. Ammann, A. Senti, Die Bezirke Brugg, Rheinfelden, Laufenburg und Zurzach, 1948, 79-80
Kelten im Aargau, 1982, 28-32
Die Aargauer Gemeinden, 1990, 388-389
Vom Jura zum Schwarzwald, 81, 2007, 105-108

Auteur(e): Dominik Sauerländer / AN