11/05/2009 | communication | PDF | imprimer | 

Olsberg (commune)

Comm. AG, distr. de Rheinfelden, dans le bas Fricktal. 1236 Olsperg. 128 hab. en 1768, 248 en 1850, 259 en 1900, 230 en 1950, 375 en 2000. Site de plein air du Néolithique, fondations d'un habitat romain du Ier s. apr. J.-C. Le village est probablement issu du domaine de l'abbaye cistercienne d'O., qui posséda jusqu'en 1790 la seigneurie foncière et la basse justice. Le territoire d'O. sur la rive droite du Violenbach appartint de 1330 à 1797 (avec quelques interruptions) à la seigneurie autrichienne de Rheinfelden, puis fut placé sous protectorat français et forma, après le rattachement du Fricktal au canton d'Argovie en 1803, la commune argovienne d'O. La partie sur la rive gauche du ruisseau (auj. comm. Arisdorf) releva de la ville de Bâle dès 1461 et plus tard du canton de Bâle-Campagne. L'église conventuelle dédiée à la Vierge (rénovée de 1670 à 1707) était aussi utilisée comme filiale de Kaiseraugst; elle devint paroissiale en 1786 et servit de lieu de culte à la première communauté catholique-chrétienne de Suisse en 1872. Le village est voué à l'agriculture céréalière (en 2005, le secteur primaire offrait 46% des emplois); l'industrie est absente. Depuis le milieu du XXe s., O. s'est mué en commune résidentielle dont les pendulaires travaillent dans l'agglomération bâloise.


Bibliographie
Chronik Kanton Aargau, 5, 1969, 303-304
Die Aargauer Gemeinden, 1990, 386-387
– M. Hediger-Bürcher, «Olsberg - Dorf in zwei Kantonen», in Rheinfelder Neujahrsblätter, 55, 1999, 29-35

Auteur(e): Dominik Sauerländer / EVU