22/03/2012 | communication | PDF | imprimer | 

Radelfingen

Comm. BE, distr. d'Aarberg, arrondissement administratif du Seeland. S'étendant sur 15 km2, située sur la rive droite du lac artificiel sur l'Aar et au bord du plateau de Frienisberg, elle comprend les villages de R. et de Detligen, les hameaux (communautés villageoises jusqu'en 1956) de Landerswil, Ostermanigen, Jucher, Matzwil, Oltigen et Oberruntigen, ainsi que diverses fermes. 894 Ratolingun (cité dans la donation de dame Pirin à l'abbaye de Saint-Gall). 146 hab. en 1764, 1417 en 1850, 1413 en 1900, 1218 en 1950, 989 en 1980, 1217 en 2000. Monnaies romaines et vestiges de fondations dans le village, canalisation de l'époque romaine dans la région de la forêt domaniale de Gurgel. La seigneurie voisine d'Oltigen, qui relevait des Kibourg, possédait des terres à R. et des droits de justice dans certains villages. Les comtes de Thierstein (XIIIe s.), entre autres, y détenaient aussi des biens. D'abord aux mains de seigneurs locaux (von Schüpfen, Bubenberg), la basse justice fut acquise en 1502 par le couvent de Frienisberg, puis cédée à Berne, qui rattacha R. au bailliage d'Aarberg. L'église de R. (romane, transformations en 1594 et au XVIIIe s.) dépendait des seigneurs de Bubenberg, qui en cédèrent le patronage en 1421 à la commanderie de l'ordre teutonique de Berne, patronage qui passa à Berne en 1528. Les bâtiments de l'ancien couvent cistercien de Tedlingen sont en partie conservés. La route réalisée en 1851-1852 relia R., jusqu'alors isolé, à Berne et à Aarberg. R. céda en 1868 la partie de son territoire située sur la rive gauche de l'Aar (notamment Niederruntigen et Buttenried) à la commune de Mühleberg. En 1906, une ligne de car postal - la première de Suisse - fut établie entre Berne et Detligen. Entre 1959 et 1963 fut construite la centrale électrique de Niederried-R. Les communautés villageoises furent supprimées en 1956 et l'administration communale fut centralisée à Detligen. Commune rurale avec petit artisanat, R. connut une baisse démographique (suite notamment à la mécanisation agricole), stoppée dans les années 1980. Au début du XXIe s., le secteur primaire était encore bien représenté (52% des emplois en 2005). Sur les cinq anciennes écoles, seules celles de R. et de Matzwil étaient encore en activité en 2009.


Sources imprimées
SDS BE, II/5 (introd.)
Bibliographie
– O. Arn, Oltigen, 1962
– C.M. Kessler, Bauinventar der Gemeinde Radelfingen, 1999

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / CTM