30/01/2003 | communication | PDF | imprimer | 

Buch am Irchel

Comm. ZH, distr. d'Andelfingen, au nord-est de l'Irchel, comprenant Oberbuch, Unterbuch et les hameaux de Wiler, Bebikon, Desibach et Oberhueb. La commune civile (Zivilgemeinde) de Gräslikon passa en 1855 à Berg am Irchel. Vers 1238 Buoch, 1244 Bebinchon. 311 hab. en 1634, 600 en 1736, 840 (avec Gräslikon) en 1850, 516 en 1900, 445 en 1950, 728 en 2000. On a retrouvé des vestiges romains lors de la restauration de l'église en 1965. D'après la chronique d'Ortlieb, moine de Zwiefalten (vers 1135), le village de B. aurait été donné à ce couvent avec ses vingt manses et son église paroissiale par le comte Kuno de Wülflingen, mais la donation aurait été annulée à l'instigation de ses héritiers, les comtes de Horburg. Dans le rentier des Habsbourg, B. fait partie du bailliage de Winterthour. Au bas Moyen Age, B. formait un tout avec Wülflingen pour la haute et la basse justice. En 1460, les Rümlang, détenteurs de la seigneurie, passèrent un traité de combourgeoisie avec la ville de Zurich, qui acquit ainsi le droit de lever des troupes et de percevoir des impôts. Ce n'est toutefois qu'en 1761 que B. fut rattaché au bailliage d'Andelfingen. L'église paroissiale appartenait en 1238-1239 aux comtes de Kibourg. Leurs successeurs, les Habsbourg, l'incorporèrent en 1444 au chapitre de Heiligenberg près de Winterthour. Après la Réforme, la collation échut à Zurich. Après avoir adressé en vain des pétitions au Grand Conseil zurichois, la commune construisit elle-même ses routes dès 1844, en recourant notamment à la corvée. Le service d'autocars postaux Winterthour-B.-Flaach date de 1924. La tour panoramique d'Irchel-Heerenbänkli fut achevée en 1930 et refaite en 1983. Les constructions récentes se limitent à un quartiers de villas entre les deux parties du village. Avec 54% des emplois dans le primaire (1990), B. est resté une commune essentiellement rurale. Après le remaniement et les travaux d'amélioration de 1951 (et de 1974 pour les forêts), beaucoup d'exploitations agricoles cessèrent ou se déplacèrent en périphérie. La viticulture a pris depuis peu un certain essor. 57% des personnes actives travaillent à l'extérieur. Auréolé de légendes, le hêtre rouge du Stammberg -- la fameuse Blutbuche -- est devenu l'emblème communal.


Bibliographie
– S. Berger et al., Buch am Irchel in vergangenen Zeiten, 1989

Auteur(e): Martin Illi / WW