25/02/2008 | communication | PDF | imprimer

Hellikon

Comm. AG, distr. de Rheinfelden, du bas Fricktal. Construit sur les bords du Möhlinbach, le village avait à l'origine deux centres. Aujourd'hui, c'est un village-rue avec une partie haute, plus ramassée. 1277 Hellincon. 252 hab. en 1768, 681 en 1850, 705 en 1870, 581 en 1900, 539 en 1950, 747 en 2000. Vestiges isolés de la période de Hallstatt. Entre le XIVe s. et 1797, la haute justice appartint d'abord au comté de Rheinfelden, puis à la seigneurie autrichienne du même nom. La basse justice relevait du domaine de Zeiningen. H. fait partie de la paroisse de Wegenstetten. Le village compte deux chapelles (Saint-Sébastien, XVIIe s.; Saint-Wendelin, XVIe s.) ainsi qu'une église catholique-chrétienne, paroisse qui regroupe Wegenstetten, Zuzgen et H. La commune de H. fut créée en 1803, lors du rattachement du Fricktal à l'Argovie. Jusqu'au XXe s., la culture des céréales et de la vigne a constitué la base de l'économie locale, le travail à domicile assurant des revenus annexes. L'élevage a gagné en importance au XIXe s. et l'industrie s'est implantée au XXe s. En 2000, l'agriculture fournissait encore un quart des emplois.


Bibliographie
– H. Ammann, A. Senti, Die Bezirke Brugg, Rheinfelden, Laufenburg et Zurzach, 1948, 75-76
ISOS AG, 1, 1988, 289-295
Die Aargauer Gemeinden, 1990, 374-375
– H. Brommer, Wegenstetten - Hellikon: Kirche und Kapellen, 2001

Auteur(e): Dominik Sauerländer / VW