Waltenschwil

Comm. AG, distr. de Muri, constituée du village-rue de W. sur la rive droite de la vallée de la Bünz et du hameau de Büelisacher, incorporé à la commune en 1798, sur la rive gauche. XIIe s. Waltoswil et Walteswil. 684 hab. en 1850, 586 en 1900, 683 en 1950, 1163 en 1980, 2029 en 2000. Sépultures néolithiques près de l'étang de Heuel, vestiges dispersés du Bronze et traces d'établissement romain au sud de Büelisacher. Les droits des W., ministériaux des Habsbourg, éteints au XIIIe s., et dont le donjon, aujourd'hui disparu, était encore mentionné au XVe s., passèrent aux seigneurs de Seengen, puis en 1471 à l'abbaye de Muri. W. releva du bailliage de Muri, puis après 1415 de celui appelé Krummamt (Hermetschwil). Un incendie ravagea la localité en 1601. La chapelle Saint-Nicolas (1516) était filiale de la paroisse catholique de Boswil; la paroisse de W. ne fut érigée qu'en 1800 et une nouvelle église construite en 1837-1839. En 1825, la collation passa de l'abbaye de Muri au canton d'Argovie. Paysannerie et artisanat assurent l'économie villageoise. La confiserie Dubler SA, fondée en 1953, est surtout célèbre pour ses "têtes au choco" (Mohrenköpfe).


Bibliographie
MAH AG, 5, 1967, 506-516
– F. Kretz, H. Gallati, Waltenschwil im Wandel der Zeiten, 1971
– F. Kretz, Unterwegs: Stationen auf dem Wege der Pfarreigeschichte Waltenschwil, [1989]

Auteur(e): Raoul Richner / DVU