No 1

Boccapaduli, Francesco

naissance 3.4.1600 à Rome, décès 23.11.1680 à Rome, de famille patricienne romaine. Titulaire d'un bénéfice à Saint-Pierre de Rome (1612), évêque de Valva-Sulmona (1638-1647), puis de Città di Castello (1647-1672), nonce en Suisse (1647-1652), puis à Venise (1652-1655), archevêque titulaire d'Athènes (1675-1680). B. s'efforça de tenir la Suisse catholique à l'écart du conflit entre la France et l'Autriche. Il obtint de la première qu'elle renonçât à soutenir sous un prétexte confessionnel les cantons catholiques. Il appuya la politique antiprotestante de Lucerne, canton directeur catholique, en encourageant les jésuites au Tessin (fondation du collège de Bellinzone) et en Valais, et en empêchant l'expulsion des capucins aux Grisons. B. montra une bienveillance particulière envers les couvents, défendant notamment celui de Reichenau contre les prétentions de l'évêque de Constance. Défenseur inflexible des droits pontificaux, il combattit la tendance des cantons catholiques à réclamer une certaine autonomie religieuse, d'où de continuels conflits avec leurs dirigeants politiques et religieux. Il revendiqua ainsi son droit de visite sur les couvents de cisterciennes d'Eschenbach et de Rathausen et confia en 1649 leur direction spirituelle aux jésuites. En faisant nommer évêque de Lausanne en 1652 Jost Knab, fort controversé en Suisse et ailleurs, il indisposa fortement la France et la Savoie. Il suscita une opposition croissante des cantons catholiques, qui culmina dans leur contestation des pouvoirs extraordinaires accordés au nonce et, après son départ en 1652, dans une lettre de protestation enjoignant au pape de faire respecter par les futurs nonces les droits et usages traditionnels.


Bibliographie
DHGE, 9, 1937, 301-302
DBI, 9, 41-43 (avec bibliogr.)
HS, I/1, 47
– U. Fink, Die Luzerner Nuntiatur 1586-1873, 1997

Auteur(e): Urban Fink / WW