No 18

Savoie, Philippe Ier de

naissance 1207 à Aiguebelle (Savoie), décès 16.10.1285 probablement à La Rochette (Savoie), sépulture à Hautecombe (Savoie). Dernier fils du comte Thomas Ier ( -> 20). ∞ 1267 Alix de Méranie, comtesse palatine de Bourgogne, veuve d'Hugues de Chalon. Cadet destiné à l'Eglise, primicier de la cathédrale de Metz (1239), S. fut élu en 1240 évêque de Lausanne par la majorité du chapitre, mais ne put s'imposer malgré le soutien de son frère Pierre II ( -> 19). Evêque de Valence (1245-1267), puis archevêque de Lyon (1245-1267). Malgré ses bénéfices, S. ne reçut jamais les ordres majeurs, ce qui lui permit de quitter l'état ecclésiastique, de se marier et de succéder à Pierre II à la tête du comté de S. de 1268 à 1285. Il en développa les structures administratives, bénéficiant probablement de l'expérience acquise à Lyon, mais dut affronter militairement Rodolphe Ier de Habsbourg au nord du Pays de Vaud.


Bibliographie
HS, I/4, 120
– B. Galland, Deux archevêchés entre la France et l'Empire, 1994, 120-128
DBI, 47, 764-766
– J.-D. Morerod, Genèse d'une principauté épiscopale, 2000

Auteur(e): Bernard Andenmatten