No 11

Savoie, Humbert de

naissance vers 1377, décès 14.10.1443 à Estavayer-le-Lac, sépulture monastère des dominicaines. Fils illégitime d'Amédée VII ( -> 3) et de Françoise Arnaud, de Bourg-en-Bresse. Célibataire. Elevé à la cour de S., surnommé Humbert le Bâtard, S. participa en 1396 à la croisade organisée contre les Turcs, fut fait prisonnier à Nicopolis (mer Noire). Libéré en 1402, il revint en S. en 1403. Il mena alors de nombreuses missions diplomatiques et militaires au service de son demi-frère, le duc Amédée VIII (futur Félix V). S. possédait plusieurs seigneuries en Pays de Vaud, notamment Estavayer où il résidait souvent et fit reconstruire le château de Chenaux. Ces possessions vaudoises furent confirmées et amplifiées dans le testament d'Amédée VIII (1439), qui constitua en sa faveur un apanage, comprenant notamment la châtellenie de Romont érigée en comté, destiné à protéger le flanc nord-oriental du duché de S. Le parcours brillant de S. est révélateur du degré élevé d'intégration des bâtards nobles au service des pouvoirs princiers du bas Moyen Age.


Bibliographie
HS, IV/5, 662
– G. Castelnuovo, «Humbert le Bâtard», in L'itinérance des seigneurs (XIVe-XVIe s.), éd. A. Paravicini Bagliani et al., 2003, 5-25
– A. de Riedmatten, Humbert le Bâtard, 2004

Auteur(e): Bernard Andenmatten