06/07/2004 | communication | PDF | imprimer

Dietwil

Comm. AG, distr. de Muri, la plus méridionale du canton, dans la plaine de la Reuss, comprenant, outre les hameaux d'Eien et Gumpelsfahr, le village de D., dit autrefois Kleindietwil ou Dietwil im Reusstal pour le distinguer de Grossdietwil dans le canton de Lucerne. 1236 Tuetwile. 794 hab. en 1850, 560 en 1900, 624 en 1950, 633 en 1980, 1023 en 2000. Les von Moos, de Lucerne, acquirent la basse justice au début du XVe s. et la cédèrent à Lucerne en 1422. D. releva du bailliage lucernois de Meienberg de 1415 à 1798 et fut attribué au canton d'Argovie en 1803. La paroissiale Saint-Jacques-le-Majeur, consacrée en 1145, fit place en 1780 à l'actuelle église-halle de style rococo; le patronage appartint de 1370 à 1806 à la commanderie des chevaliers de Saint-Jean de Hohenrain. Des réfugiés tziganes venus de Biélorussie à l'époque de Napoléon Ier reçurent en 1863 la bourgeoisie de D., par ordre du Conseil d'Etat argovien. Jusque vers 1900, des bacs (Eien, Gumpelsfahr) permettaient de gagner la rive zougoise de la Reuss. Rapproché de Zoug et de Lucerne par l'A14 (sortie de Root), D. a connu un essor immobilier, tout en gardant un caractère agricole. En 2000, le secteur primaire offrait environ un tiers des emplois, le tertiaire plus de la moitié.


Bibliographie
MAH AG, 1967, 5, 133-150
– E. Gruber, Ein Blick in die Geschichte von Dietwil, 1980
Die Aargauer Gemeinden, 1990, 352-353

Auteur(e): Anton Wohler / PM