10/05/2004 | communication | PDF | imprimer

Beinwil (Freiamt)

Comm. AG, distr. de Muri, sur le flanc oriental du Lindenberg, comprenant, outre B., les hameaux de Wiggwil, Brunnwil, Winterschwil et Wallenschwil, le château et la chapelle de Horben. 1153 Beinwilare, jusqu'en 1950 B. bei Muri. 871 hab. en 1850, 701 en 1900, 759 en 1950, 942 en 2000. Vestiges romains. Il est attesté très tôt que le couvent de Muri possédait des biens à B. Hartmann Visilere céda au couvent cistercien de Kappel en 1239 tous les biens et droits qu'il possédait à B.; ils passèrent en 1415 à la ville de Zurich (qui détint aussi dès 1527 la basse juridiction), en 1586 à la famille lucernoise Holdermeyer, qui les vendit en 1614 au couvent de Muri. Les Gessler, ministériaux des Habsbourg, furent baillis de Wiggwil jusqu'en 1412 au moins. La tombe de saint Burkard, premier (?) curé de B., mort vers 1200, est un lieu de pèlerinage, auquel est liée l'histoire de la paroisse. L'église Saints-Pierre-et-Paul (dédiée aussi dès 1808 à saint Burkard), citée dès 1239, fut reconstruite entre 1619 et 1621. Chapelle Saint-Laurent à Wallenschwil, qui fit partie de la paroisse de Muri jusqu'en 1856. L'agriculture (céréaliculture, élevage), dominante depuis toujours, occupait en 1990 46% de la population active.


Bibliographie
– H. Kreyenbühl-Moser et al., Beinwil/Freiamt: Zeitbilder einer Landgemeinde, 1988

Auteur(e): Anton Wohler / AB