No 3

Nicod, Placide

naissance 29.1.1876 à Bottens, décès 1.8.1953 à Evian, cath., de Malapalud. Fils de Gustave, agriculteur, et de Marie Chiffelle. Arrière-petit-fils de François Nicolas Longchamp. ∞ 1903 Marie-Magdeleine Brazzola, fille de Donato, entrepreneur tessinois. Etudes de médecine à Genève, diplôme en 1901, doctorat à Lausanne en 1908. Assistant de César Roux à Lausanne, médecin à l'hospice orthopédique de la Suisse romande à Lausanne en 1903, médecin-chef et directeur de cet établissement (1905-1948). Privat-docent d'orthopédie (1913), professeur extraordinaire d'orthopédie, de chirurgie orthopédique (1931-1947) et de physiothérapie (1935-1947). Créateur en 1912 d'un institut privé d'orthopédie spécialisé dans la kinésithérapie. Considéré comme le principal orthopédiste suisse romand de son époque, N. s'illustra dans la thérapie de la poliomyélite, la chirurgie orthopédique et la formation physiothérapeutique.


Bibliographie
– B. Rüttimann, Wilhelm Schulthess (1855-1917) und die Schweizer Orthopädie seiner Zeit, 1983, 137-143
– M. Gross, Placide Nicod, 1993
Professeurs Lausanne, 918-919

Auteur(e): Hubert Steinke / AN