16/11/2009 | communication | PDF | imprimer

Othmarsingen

Comm. AG, distr. de Lenzbourg. Ancien village-rue perpendiculaire au cours inférieur de la Bünz. 1184/1190 Otewizzingin. 531 hab. en 1764, 1134 en 1850, 903 en 1900, 1173 en 1950, 2117 en 2000. Des objets en silex signalent la présence d'un site mésolithique et des squelettes ont été retrouvés dans un tumulus hallstattien. La commune s'est développée autour d'O. et de Hüttwil, situé au nord-ouest de la route cantonale et mentionné pour la dernière fois en 1504. Au Moyen Age, la haute justice était détenue par les Habsbourg, puis échut à Berne en 1415. La basse juridiction appartint à différentes familles nobles, puis revint à Berne en 1484. La juridiction d'O. englobait Ammerswil, Dintikon et, dès 1539, Brunegg; elle était soumise à un lieutenant baillival. O. fut durement touché par la guerre des Paysans (1653). Les statuts villageois remontent à 1680 et 1734. Au spirituel, la partie sud d'O. relevait d'Ammerswil et la partie nord de Staufberg. Berne imposa la Réforme en 1528. La chapelle, mentionnée en 1371, dédiée à la Vierge en 1421, fut déplacée en 1593. Une église fut construite en 1675. En 1873, O. fut érigé en paroisse. A partir de 1760, il exista à O. une fabrique de coton et, jusqu'à la Première Guerre mondiale, une industrie de la paille. Un instituteur fut nommé en 1594; l'école date de 1657. O. a toujours disposé de bonnes voies de communication: la route Zurich-Berne fut construite en 1770, la ligne du National-Suisse en 1877, le chemin de fer reliant Brugg au Freiamt en 1882 et la ligne CFF du Heitersberg en 1975. L'autoroute A1 fut ouverte en 1970. Malgré cette situation favorable, des centres de distribution de grande ampleur font défaut: seul le parc des véhicules militaires fut installé à O. en 1968. Les principaux employeurs sont la fabrique de bonbons Disch, fondée en 1903, et les abattoirs Marti. En 2005, 69% des emplois relèvent du secteur des services, le restant de l'industrie, de l'artisanat et, pour une très faible part, de l'agriculture.


Bibliographie
– O. Schlaginhaufen, Das hallstättische Skelett von Othmarsingen und der Hallstattmensch auf dem Boden der Schweiz, 1934
– G. Gloor, 300 Jahre Kirchenneubau Othmarsingen, 1977
– M. Byland, Othmarsingen, 2007

Auteur(e): Felix Müller (Brugg) / OME