06/09/2006 | communication | PDF | imprimer

Egliswil

Comm. AG, distr. Lenzbourg. Village groupé dans une dépression sise sur le flanc droit du Seetal inférieur. 924 Egirichiswilare. 1146 hab. en 1850, 849 en 1900, 706 en 1950, 722 en 1980, 1210 en 2000. Une sépulture isolée suggère l'existence d'une villa romaine. En 1331, les seigneurs habsbourgeois remirent en gage la basse justice aux châtelains de Hallwyl, qui intégrèrent E. à la juridiction de Seengen, dans leur seigneurie de Hallwil. E. s'étant considérablement développée, ils en firent une juridiction autonome en 1677 (maison en pierre du lieutenant baillival, Haus zum Sonnenberg, bâtie en 1694). L'église romane à nef unique (tour avec toit à deux pans du XVIe s.) est filiale de la paroisse de Seengen. A la culture céréalière, source principale de revenu, vinrent s'ajouter la viticulture dès le XVIIe s. et, comme gain d'appoint, le travail à domicile pour l'industrie cotonnière dès le XVIIIe s. La petite industrie s'implanta en bordure du village dès les années 1950. La construction de logements connut un vif essor dans les années 1980 (75% de navetteurs travaillant hors de la commune en 2000).


Bibliographie
– J.J. Siegrist, Beiträge zur Verfassungs- und Wirtschaftsgeschichte der Herrschaft Hallwil, 1952
– J.J. Siegrist, Egliswil und der Zürichhof, 1974
Egliswil, [1993]

Auteur(e): Andreas Steigmeier / AN