27/08/2007 | communication | PDF | imprimer | 

Kappelen

Comm. BE, distr. d'Aarberg, sur la rive gauche de l'ancienne Aar, comprenant le village de K. et la localité de Werdthof (rattachée à K. en 1876 comme comm. scolaire). 1228 Capella. 239 hab. en 1764, 639 en 1850, 799 en 1900, 866 en 1950, 1112 en 2000. Des traces de la route romaine Aventicum-Petinesca (Studen) ont été découvertes le long de la limite ouest de la commune. Le domaine de Strata (Straza), mentionné en 1225, se situait probablement près de Werdthof (déserté par la suite). Les comtes de Neuchâtel-Nidau, sans être les seuls seigneurs à K., jouèrent un rôle important. En 1225 et 1267, ils cédèrent des biens au couvent de Frienisberg et, en 1247, ils accordèrent à celui de Gottstatt le patronage (qui passa à Berne dès 1528). De plus, ils percevaient la dîme (document de 1375). La basse juridiction relevait des comtes de Neuchâtel-Aarberg, avant de passer aux Nidau (1367), puis à la ville de Berne (1377/1379), qui l'attribua avec Bargen à son bailliage d'Aarberg. La partie inférieure de Werdthof passa au XIIIe s. avec la basse juridiction et la chapelle Sainte-Marguerite (attestée en 1231-1300, auj. disparue) à l'abbaye de Frienisberg, qui fit de la chapelle une succursale de l'église de Niederlyss. L'église de K. (dédiée à saint Martin), mentionnée en 1228, détruite en 1290, fut reconstruite puis modifiée, notamment en 1682. Les tentatives de réunir la paroisse de K. à celles de Bargen (1617) ou de Merzligen (1724, 1776 et 1932), voire de la supprimer, échouèrent. Ce fut au contraire elle qui s'élargit dans le haut du village (1771) et à Werdthof (1876). Jusqu'à la construction du canal de Hagneck (1868-1878), les crues de l'Aar menaçaient le village. Le rendement du sol, marécageux à l'origine, n'augmenta que lentement. A la céréaliculture et à l'élevage de chevaux succédèrent l'élevage bovin et l'économie laitière (première fromagerie en 1868), puis, après 1900, la spécialisation dans la production de betteraves pour la sucrerie d'Aarberg. On procéda à un remaniement parcellaire entre 1954 et 1968. L'agriculture continue de jouer un rôle central à côté de l'artisanat (menuiserie, boucherie spécialisée en volaille). On trouve à K. un centre d'instruction cantonal de la protection civile (créé en 1970-1974), avec atelier régional de réparation (1982-1983), et l'atelier du service cantonal des travaux publics (1983). La commune n'a jamais été desservie par voie ferrée; elle est reliée à Bienne et Aarberg par des cars postaux et dispose depuis 1967 d'un aérodrome privé (Bienne-K.).


Bibliographie
Kappeler Bilderbogen, 1963
– H. Jost, Heimatgeschichte Kappelen und Werdt, 1973
– Z. Caviezel, Bauinventar der Gemeinde Kappelen, 2001

Auteur(e): Anne-Marie Dubler / DVU