No 2

Haffner, Franz

naissance 18.11.1609 à Soleure, décès 26.3.1671 à Soleure, cath., de Soleure. Fils d'Anton, membre du Grand Conseil. Petit-neveu d'Anton ( -> 1). ∞ 1634 Maria Magdalena Brunner, fille d'Urs. Après avoir étudié au collège des jésuites de Dole (1627-1629) et à Bâle (1630), H. séjourna à Strasbourg (1631). Il prêta le serment de bourgeoisie à Soleure (1634) et devint notaire. Secrétaire du Conseil (fin 1635), membre du Grand Conseil (1636-1639 et 1661-1671), secrétaire de ville et membre du Conseil secret (1639). Plusieurs fois délégué de Soleure à la Diète, H. fut également l'un des quatre arbitres fédéraux pour des litiges secondaires après la première guerre de Villmergen (1656). C'est pour cette activité de médiateur qu'il fut nommé chevalier de l'Eperon d'or par le pape Clément VII. Notaire apostolique (1654), docteur ès lettres (1655). Durant de nombreuses années, H. classa les archives de l'Etat et rédigea des expertises ainsi que des écrits polémiques pour le gouvernement soleurois, comme le Trophaeum veritatis (publié en 1661) contre les prétentions du couvent de Beinwil sur la seigneurie de Thierstein. Il encouragea la création d'un collège de jésuites à Soleure (1646) et prit soin d'en consolider le financement (1658). Frappé de cécité, il renonça à son poste de secrétaire de ville (1660), mais retrouva un siège au Grand Conseil (l'un des six attribué à la corporation des Charpentiers). En 1666, H. publia Der klein Solothurner Allgemeine Schaw-Platz, chronique en deux volumes qui place Soleure au centre de l'histoire mondiale. Ecrit de manière divertissante, l'ouvrage contient aussi des notions de culture générale, notamment sur les mesures et les monnaies, le corps humain et les gisements de métaux. Si les données sur Soleure reposent en partie sur des documents, la préhistoire traitée dans le premier volume se base sur des légendes et des récits bibliques. H. se distingua par sa tolérance confessionnelle.


Bibliographie
– H. Kläy, «Die historiographische Haltung Franz Haffners», in JbSolG, 27, 1954, 76-106
– B. Amiet, H. Sigrist, SolGesch., 2, 1976, 388-389
– Feller/Bonjour, Geschichtsschreibung, 1, 365-368

Auteur(e): Karin Marti-Weissenbach / FS